La Croix d'Arcueil

Ville ou quartier: 

La Croix d’Arcueil désigne le quartier situé à l’angle de la rue Berthollet et de la nationale 20. Au Moyen âge s'y trouvait la léproserie de la « Banlieue », détruite en 1561. Ses vestiges sont découverts sur un chantier en 1892, mais ne donnent pas lieu à une étude sérieuse.


Sur ce dessin, l'auberge de la Croix d'Arcueil est à gauche. L'église située à droite est sans doute à Bagneux ?

Au 17ème siècle, l'auberge qui est construite sur le carrefour reprend le nom de Banlieue. Elle est réputée dangereuse, du fait de disparitions suspectes. On découvre par la sutie que le patron lui-même a tué certains de ses clients. Au 18ème siècle s'y trouve un cabaret appelé "Saint-Louis" (voir image ci-dessus).

George Poisson rapporte par ailleurs dans Le Val-de-Marne - Art et Histoire (1968) la présence à cet endroit, sous Louis XV (1715-1774) d'un pavillon de chasse où le roi aime se reposer*.

Un bureau de poste desservant Arcueil-Cachan y est installé en 1841, ce qui provoque les protestations du conseil municipal qui le juge trop éloigné du centre ville, et surtout du hameau de Cachan. Quelques années plus tard, elle sera déplacée plus bas dans la rue Berthollet, à l'angle de l'ancienne impasse Berthollet (entrée la plus basse de la Caisse des Dépôts et consignations).

En 1865, la Grande Brasserie d'Arcueil s'installe rue Berthollet, vers les actuels bâtiments EDF-GDF, face à la sortie du parking du centre commercial Forum 20 (supermarché Cora). Sa pollution provoque jusque dans les années 1920-1930 diverses protestations des riverains.

Le tramway Paris-Arpajon inauguré en 1894 et qui longe la route d'Orléans comporte une station à la Croix d'Arcueil et une station à la Vache Noire.

Le quartier, qui formait jusque là un hameau distinct, est absorbé par le développement de la ville au début du 20ème siècle. Une ferme y reste en activité jusqu'à la première guerre mondiale.

* peut-être lié aux territoires de chasse royaux de Montrouge ?

Ajouter un commentaire