20e siècle

La Vache Noire

L'Arpajonnais passait par ce carrefour situé sur l'ancienne route d’Orléans, entre Arcueil et Montrouge.

La villa Mélanie

Une petite centaine de baraques insalubres étaient installées entre l'avenue Jaurès et le Chaperon Vert jusqu'au milieu des années 50.

La résidence des Irlandais

Le quartier et la cité des Irlandais doivent leur nom au collège parisien qui y posséda durant deux cents ans, du 18e au 20e siècle, une belle demeure entourée d’un parc.

L'étonnant monsieur S.

Le compositeur Erik Satie a vécu rue Cauchy durant 27 ans. Distant, voire méprisant, durant les premières années, il s'implique progressivement dans la vie associative et politique de la commune.

Les brasseries

A partir du milieu du 19e siècle, les brasseries d’Arcueil projettent au-dessus de la ville leurs fumées noires et leurs hautes cheminées de brique. Elles marquent la ville jusqu’au 20e siècle, tant par la renommée de leurs bières que par leurs mouvements sociaux et les controverses liées à leur pollution.

Le Ricardo - la Blonde

Le Ricardo, où se trouvent aujourd'hui le cimetière et la cité P. Vaillant-Couturier, était occupé par une carrière et un moulin.

La Bièvre

Jadis au coeur de l'activité du village, elle a été couverte au début du 20e siècle.

La cité jardin de l'Aqueduc

Construite entre 1921 et 1923 à l'emplacement de l'ancien château des Guise, elle comprenait à l'origine 228 habitations à vocation sociale.

Le fief des Arcs

Le château de Provigny, à Cachan, près de l'aqueduc Médicis, est mentionné depuis le 17e siècle.

Les gares

Inaugurée en 1846, Arcueil-Cachan était la seule station de la ligne de Sceaux jusqu'en 1894, date de l'arrivée du tramway et de l'ouverture de la halte Laplace, destinée à desservir le collège Albert-le-Grand.

Le Chaperon vert

Un vaste ensemble de logements sociaux est aujourd'hui construit à l'emplacement ce lieu-dit ancien, aux confins de de Gentilly et d'Arcueil. Dans les années 1950 se trouvaient encore, côté Arcueil, la centaine de baraques insalubres de la Villa Mélanie.

Les Hautes bornes

Ce lieu-dit désigne le quartier compris entre la rue Lénine, la ligne RER et le Chaperon vert.

La Croix d'Arcueil

La Croix d’Arcueil, qui forma longtemps un hameau distinct, désigne le quartier situé à l’angle de la rue Berthollet et de la nationale 20, ancienne route d'Orléans.

Le fort de Montrouge

Erigé entre 1843 et 1845, il s'inscrivait dans l'enceinte dite de Thiers, un réseau de fortifications à l'extérieur des murs de la capitale.
Subscribe to RSS - 20e siècle